La plupart du temps, on associe la domotique au concept de « maison intelligente ». C’est juste… Mais ce n’est pas tout. Ce raccourci ne doit pas faire oublier qu’en matière de domotique, d’autres domaines sont concernés. Par exemple ? Le jardin. Eh oui, de nombreux équipements domotiques existent d’ores et déjà pour réconcilier ceux qui ont « la main verte » avec ceux qui ont « un poil dans la main ». Avec ces équipements, fini de s’épuiser dans les tâches que vous aimez le moins. La domotique les prend en charge, et vous laisse libre de vous consacrer à celles que vous préférez. Quelques exemples.

Domotique et jardins : le robot-tondeuse

Non, vous ne rêvez pas : les robots-tondeuses existent bel et bien. Ils restent un peu chers, soit, mais sont destinés à se répandre dans les prochaines années. Ce qui est sûr, c’est que leur efficacité n’est plus à démontrer. En effet, les robots-tondeuse permettent d’obtenir une pelouse aussi lisse que celle du Stade de France avant un match ! Ou qu’une moquette ou un tapis, si vous préférez. Les modèles les plus récents sont extrêmement légers et silencieux. Et puis, contrairement aux humains, ils ne rechignent pas aux tâches les plus ingrates. Par exemple, vous pouvez les programmer pour qu’ils passent et repassent autour d’un massif, pour obtenir un résultat irréprochable. L’important reste de bien régler le robot en amont, pour qu’il connaisse parfaitement son territoire.

Arrosage et éclairage : la domotique s’en charge

L’arrosage automatique, tout le monde connaît. Mais dans les années à venir, ce concept devrait être « boosté » par la domotique. Comment ? Grâce à des programmateurs, qui permettront d’arroser et d’irriguer avec une précision extrême. Ces arroseurs « nouvelle génération » s’adaptent automatiquement à la météo, et peuvent être contrôlés via un smartphone. Au niveau des éclairages, c’est un peu le même principe. Grâce à la domotique, les lumières du jardin peuvent réagir et s’adapter automatiquement à la lumière du jour, ce qui permettra de réaliser des économies d’énergie conséquentes… À la fois chez soi, mais aussi dans les lieux publics.

Les pots de fleurs connectés

Connecter un pot de fleur à une box automatique ? À priori, on n’y aurait pas pensé. C’est pourtant possible. De tels pots sont dotés de capteurs, qui évaluent en temps réel si la terre qui nourrit vos plantes est suffisamment humide. Ces capteurs déterminent donc si votre plante n’a pas été assez arrosée. Et ensuite ? Le cas échéant, ils envoient un petit rappel sur votre smartphone. « Votre plante a besoin d’eau ». Le seul hic ? À ce stade, ces capteurs ne sont pas encore capables d’arroser les plantes eux-mêmes.

Domotiques et piscines : le retour de la vraie détente

Quand on installe une piscine dans son jardin, on pense à une seule chose : la détente. Or, les piscines s’avèrent souvent plus contraignantes que prévues. Pourquoi ? Parce qu’il faut les entretenir, bien sûr. Heureusement, la domotique est là pour régler ce problème. Qu’il s’agisse d’une piscine, d’un sauna, ou même d’une fontaine, des équipements domotiques en facilitent l’entretien. Ils peuvent automatiquement bâcher les espaces concernés, mais aussi les sécuriser par le biais d’alarmes, ou encore s’occuper de leur chauffage, pour toujours obtenir la température parfaite. Ajoutons que ces systèmes gèrent aussi l’éclairage et, bien sûr, l’hygiène des espaces aquatiques, en s’occupant du nettoyage et de vérifier constamment le taux de chlore et la filtration.

De la musique dans le jardin, grâce à la domotique

Enfin, la domotique permet de doter son jardin d’équipements musicaux. Pourquoi faire ? Par exemple, lorsque vous organisez un repas ou une petite fête entre amis. Dans le temps, vous ouvriez la porte du salon, en espérant entendre les quelques effluves de musique qui vous parvenaient. Désormais, vous pourrez littéralement « sonoriser votre jardin », avec des enceintes bluetooth ou wifi, et des chansons qui se déclencheront en simultané avec la lumière.

Articles récents